Déclic

est né à quelques dizaines de kilomètres de Grenoble en juillet 1989.
Un autre chien l'avait précédé, un Loulou comme lui, mais qui au cours d'une fugue,
s'était fait écrasé par une voiture, il avait à peine 9 mois.

Cédric, qui avait alors 12 ans, eut beaucoup de mal à accepter cette disparition et voulait un autre Loulou.
Rolande vit une annonce dans le 38, qui proposait une portée de Loulous à vendre.
Les voilà partis à Saint-Etienne-de-Saint-Geoire.
Quand ils ont vu le dernier chiot qui restait, ils ont été subjugués.
Mais une autre personne devait passer le prendre à 16 heures.
La propriétaire, touchée par la demande de Cédric pris un engagement: si ce monsieur n'est
pas là à 16 heures précises, il sera à vous
. Cédric n'avait pas voulu quitter les lieux
et avait contraint sa mère à attendre jusqu'au délai.

Finalement le monsieur n'est pas venu et ainsi, grâce à Cédric,
Déclic est entré dans la famille.


 

Déclic a grandi et vécu au milieu de nous.
Il a appris à randonner et à y prendre goût.
Il aimait se pencher du haut des rochers comme pour admirer
le paysage. Il était animé par une curosité insatiable.
La finesse de son museau et son regard malin
nous ont souvent incités à le comparer à un renard.
Il était agile et rusé, trouvait toujours les bons passages
dans la garrigue. Il mangeait du raisin en le cueillant lui-même
à la treille. Le soir venu, après des kilomètres de rando,
il était encore excité si bien qu'on l'avait surnommé:
Déclic le chien électrique!

Des jeux de mots et des calembours furent inventés,
ce qui nous rendaient encore plus complices avec lui.


Maintenant, laissons lui la parole.

Haut de page

 Retour accueil Déclic